· 

Air Society - Madagascar


Air Society - Caméléon

Madagascar


Arnaud se balade dans la dalle en 6b+
Arnaud se balade dans la dalle en 6b+

TD+ - 230m - 6b+ max / 6b obl

 

Dernière voie de notre trip avant de prendre la route en direction de Tana.

Nous partons dans la voie la plus proche du camp Tsarasoa, afin de monter sur le dernier sommet que nous n'avons pas encore foulé !

 

On peut dire que cette voie mérite d'être visitée ! L'escalade y est belle et pas trop longue, l'approche est très courte (20min seulement depuis Tsarasoa, un record!), sans parlé du panorama, aussi beau dans la voie que depuis le sommet. Parfait pour une première approche du massif, ou pour faire une petite voie tranquille les jours de repos.

 

Dommage que deux petits points viennent entachés ce décor...

 

Malgré ses cotations accessibles, il vaux mieux avoir la marge dans le niveau... Certes l'escalade du massif est de manière générale engagée, mais pour une voie aussi abordable, je trouve dommage que l'équipement soit aussi aéré.

 

Deuxième points : la chaleur... La face ne prend casiment pas l'ombre. Ainsi, il vaut mieux attendre les jours nuageux pour lui rendre une petite visite !

Approche : Monter au mieux à droite du camp Tsarasoa (20min)

 

L1 - 5c -32m (5pts) : Les points sont loin...

L2 - 6a+ -35m (6pts) : Escalade qui louvoie, avec quelques passages un peu plus raides.

L3 - 6b+ -55m (11pts) : Partir à l'horizontale à droite. La longueur forme ensuite un grand Z (bien gérer le tirage...). Crux en dalle vers la fin de la longueur.

L4 - 6b+ -52m (8pts) : Départ jusqu'au deuxième point un peu expo. La suite, en dalle technique, est très classe, mais engagée.

L5 - 6a+ -60m (8pts) : Très engagé mais facile entre les points. Crux dans une partie un peu plus raide qui est bien protégée.

 

A partir de là, deux options :

- Descendre en rappel

- Monter au sommet. La vue y est incroyable mais l'escalade vraiment pas démente...

 

L6 - 5 -20m (2pts) : Très courte et inintéressante.

L7 - 3 -env 60m : Aucun point... Escalade dangereuse sur des plaques de touffes. Quelques becquets permettent de se protéger.

 

Se désencordrer sur la grosse vire. Partir en direction d'un petit couloir que l'on remonte en solo, puis marcher au mieux jusqu'au sommet.

Descente par un sentier bien marqué

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0