· 

L'Artisan du 8ème Jour - Aiglun


L'artisan du Huitième Jour - ED+ - 230m - 7b+max/6cobl

 

L'objectif de la journée était à la base d'aller repérer l'état de la paroi Dérobée, car nous avions dans l'espoir d'essayer la semaine prochaine Ali Baba, sur plusieurs jours.

Pas de bol pour nous, après un aller-retour express à cette imposante falaise pas si facile d'accès, nous constatons que les pluies incessantes ont eu raison d'elle aussi... Il faudra remettre notre projet à plus tard :/

 

Mais la journée n'étant pas perdue pour autant, nous profitons du soleil pour aller tester un peu notre niveau dans L'Artisan du huitième jour, une grande classique réputée dans ce niveau de cotation.

Tout en étant un peu plus dure qu'Alix Punk de Vergon, (cotation plus sèche, et moins "classique"), elle n'en reste pas moins Majeurissime! Bienvenue au paradis de l'escalade physique à trous,  le tout dans une ambiance des plus aériennes.

 

Même en ayant un peu de marge dans le niveau, l'enchainement à vue de toutes les longueurs coûtent cher, et nous sommes sortis bien cramés de cette histoire!

 

 

L1 : 7b++ (25m) Comme on peut le lire sur tous les commentaires présents sur la toile, vraiment très dure à froid!

Départ physique sur gros bacs, traversée sur petites prises qui fument lentement, puis dièdre très technique les pieds à plat. Le crux se trouve tout à la fin du dièdre, juste avant de pouvoir le quitter par la gauche.  Je suis passé uniquement au mental, et j'avoue que j'ai bien failli abandonner ! L'enchainement laisse du jus pour tout le reste de la voie...

 

L2 : 6b+ (35m) Partir droit au dessus et rester à gauche (Saga part à droite). Ne pas s'arrêter au premier relai, mais continuer quelques mètres et traverser à gauche à la fin pour faire relai près de la grosse vire.

 

L3 : 7b+ version droite (35m) : Deux possibilités (toutes les deux en 7b+) partir à gauche vers l'énorme colo (pas possible pour nous, elle était trempée...), ou rester à droite vers le plafond. 

Là encore un 7b+ pas facile! Ça grimpe un peu pour arriver sous le plafond, puis on a le droit à un rétablissement très bloc où il faut s'arracher mentalement et broyer de la petite prise pour s'en sortir...  La suite de la longueur est démente et plus facile.

Relai sur l'énorme Cade, trop classe!

 

L4 : 7b (20m) : Courte longueur démentielle sur colos ! Heureusement pour nous, juste ce qu'il faut de résurgence pour passer. Un peu plus et le crux était trempé (remonter de colo les pieds à plat). Les points sont cependant suffisamment proches pour artifer en cas de pépin.

 

L5 : 6c+ (15m) Courte longueur très technique en traversée. Faire le relai sous le plafond

 

L6 : 6b++ (35m) Gogo-Gadget aux biceps! Grande longueur de Conti sur trous, majeure.

 

L7 : 6c+ (20m) Un pas de bloc en fin de traversée où il faut se sortir un peu les doigts, puis mur à gros bacs (L7+L8 devrait pouvoir se faire en une longueur en gérant bien).

 

L8 : 7a+ (30m) Dernière ligne droite, la fatigue commence à se faire un peu sentir! Super longueur avec deux pas qu'il faut bien négocier. Un premier sur mauvaises verticales, où un talon peut vous sauver la mise, puis un second où il vaut mieux bien se placer pour éviter de jeter!

Attention : Il manque un point au relai :/. Possibilité de faire le relai avec un point + une (petite) lunule, mais le mieux serait de ramener une plaquette (goujon de 10 + écrou toujours en place).

 

L9 : 7a+ (20m) Traversée peu évidente sur bonne prise éloignée, les pieds à plat, puis remontée plein gaz au dessus de la proue avec des énormes manettes dans les mains. Dément!!!!

 

L10 : 3 Remonter au mieux jusqu'au sommet (pas tout proche...) - Pas de spits en place

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0