Burne Out - Gorges de l'Artuby - Verdon


 

Le Verdon regorge de voies originales et atypiques, aux itinéraires parfois étranges, ou aux passages d'escalade plus que mémorables. Gueule d'amour, via Mathis, E pericoloso sporgessi,... pour ne citer que quelques exemples parmi tant d'autres.

 

Mais si l'on voulait organiser une compétition pour savoir laquelle d'entre elles se déjouer le plus de la norme, je pense sincèrement que Burne Out raflerai sans broncher la première place. 

 

Entre l'itinéraire à la fois logique mais tellement improbable, et la longueur en plafond qui vaut à elle seule le détour,

cette voie se classe dans les "à faire au moins une fois dans sa vie".

 

 

 

Petites précautions à prendre avant d'y aller :

 - À ne faire que lorsqu'il n'y a pas d'eau dans l'Artuby  (sous peine de ne jamais atteindre la voie), 

- Il faut que les stalactites du plafond soient sèches (au risque d'en faire tomber, ce qui pourrait devenir à la fois problématique pour réussir à passer par la suite, et particulièrement dangereux si c'est vous qui êtes dessus...). 

- Prendre de quoi remonter sur corde pour cette longueur n'est pas du luxe, car la moindre chute vous vaudra un bon gros moment de solitude, et vu le tirage qu'il y a, un mouflage peut s'avérer, au minimum, vraiment laborieux...

- Et pour finir, étant donné le nombre important de traversée et de désescalade, il semble primordial que toute la cordée est le niveau de sortir (au moins à l'aise dans le 6b/c).

 

 Approche : Topo CtC

 

Départ de la voie évident, il se trouve sur la gauche de la grotte.

 

L1 - 6b : Première longueur un peu sale, mais ce n'est pas si gênant. Niveau cotation j'ai plus eu l'impression d'un 5c que d'un 6b, à voir avec les répétitions...

Le relai se trouve sur une terrasse à droite.

De là on comprend enfin quelle sera l'itinéraire de la voie ;)

 

L2 et L3 : Marche (2a) qui fait tout le tour de la grotte en passant par le fond. R2 est dans l'obscurité, au fond de la grotte, et R3 au départ de la longueur en plafond.

 

L4 - 6c? : Incotable, incroyable, stressant ,excitant,... c'est pas les adjectifs qui manquent pour décrire les 20m de plafond qui vous attendent. Une foret de stalactites tordus à franchir pour passer de l'autre coté de la grotte.

Encore un peu et l'on pourrait se croire dans un film de Christopher Nolan...

Niveau difficulté c'est jamais très dur car on se repose tout le temps, mais il y a des passages qui ne sont pas si facile (aussi bien le premier que pour le second).

Crux au milieu, dans la désescalade. (Ne pas garder le sac sur le dos...)

 

 

L5 - 6a : Longueur entièrement en descente, où l'on passe par le boyau puis l'on désescalade jusqu'à un relai suspendu. Comme la première longueur, la difficulté se joue plus à cause de la salpêtre que pour ses mouvements d'escalade.

 

L6 - 7a/+ : Longueur d'escalade classique et majeure, avec deux bombés à franchir à l'aide de petites prises franches.

 

L7 - 6c : Superbe longue traversée à droite, un peu descendante. 

 

L8 - 3 : Longueur de transition qui traverse la baume. Les points sont proches de l'arrête à droite. Arriver au sommet, partir à gauche à travers le genévrier millénaire.

 

L9 - 6b+ : Petite longueur un peu physique dans du caillou plus compact qu'il n'y parait.

 

L10 : 7a+/b : Majeur. Bien équipée donc facile à artifer si besoin, et pas si facile à grimper. Plus on monte plus c'est dur. 

 

L11 - 2 : Encore 30m d'escalade facile (1 spit) jusqu'à un cairn (relai sur arbre).

 

Partir à gauche sur une vague sente jusqu'à atteindre la route.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0