· 

Le Non Sens et La Joie - Casconi - Corse


Grande Voie au Stage Team FFCAM

Le Non Sens et la Joie - Casconi - Corse

250m - 7c+ max - 7b obl - Terrain d'aventure

 

 

Petit retour en Octobre 2015, lors d'un stage d'ouverture avec la Team Grande Voie FFCAM.

 

C'est bon, l'ouverture de la Fine équipe et le rééquipement dEnterre mon coeur sont terminées. Après plusieurs journées à faire les aller-retour jusqu'à la face du Casconi, les deux chantiers prévus lors de ce stage sont bouclés.

 

Fatigués mais comblés, c'est autour de la traditionnelle Pietra de fin de journée qu'Antoine lance l'idée :

"Il nous reste une journée avant de repartir, on irait pas voir ce que vaut le Non Sens et la Joie ?"

 

Nous l'avions tous à l'esprit depuis le début, mais personne encore n'avait osé proposer l'idée...

Il faut dire que le Non Sens et la Joie ne répond pas vraiment aux critères des voies que tu décides d'aller faire tranquillou au détour d'un séjour en Corse, et ce, encore moins le dernier jour d'un trip harassant...

En effet, même si elle ne monte pas au sommet du Casconi, et ne fais "que" 250m, Arnaud nous la vend pour 8a max avec un bon 7b obligatoire, et le tout, sur coinceur !

De plus, ayant vu Arnaud à l'ouverture dans des voies en Terrain d'Aventure, on savait que si on croisait des spits, il ne serait probablement pas nombreux...

 

Mais sous l'effet de l'euphorie, de la fatigue, et probablement agrémenté d'un soupçons de Pietra, c'est sans trop d'hésitation que Yannick et moi avons répondu "Allez, on y va!"

 

Le fameux plafond en 7c+
Le fameux plafond en 7c+

 Nous avions malgré tout deux/trois avantages en notre faveur :

- Le topo et les indications sur-détaillés qu'Arnaud nous a fourni, 

- Le récit, obtenu quelques jours plus tôt, d'un couple ayant était dans la voie. Ils ont pu nous rassurer sur les cotations, apparemment pas si abominable que ça, ainsi que sur le fait qu'ils étaient sortis en y laissant une bonne dose de magnésie (et vu la fréquentation quasi inexistante de la voie, avoir des indications sur les prises à prendre, peut carrément vous changer la donne...)

- Et enfin, le fait d'être à trois ! "La fine équipe". Trois artistes qui pouvaient évacuer à tour de rôle la pression à grand renfort de pitreries...

 

 

Topo :

 

Si vous avez le niveau, le Non Sens et la Joie est une voie qui vaut amplement le détour !

La voie passe dans la zone la plus raide de la face, sur un des meilleur granit que j'ai pu voir.

Chaque longueur (excepté peut-être L1) vaut à elle seule largement la visite !

 

De plus, les cotations annoncées sont réalistes. Les ouvreurs ayant pris en compte le paramètre "je fais du T-A, donc je dois poser des coinceurs pendant que je grimpe", rend la bête un peu plus abordable (La différence de cotation entre celui qui grimpe en tête et celui en second est souvent notable, le second décotant quasi systématiquement toutes les longueurs).

 

(Concernant les cotations j'ai noté les sensations eu lorsque nous étions en tête , en sachant que nous avons enchainé, en second de cordéel'intégralité des longueurs (excepté L3))

 

Au départ de L5, avant le premier crux très obligatoire de la longueur
Au départ de L5, avant le premier crux très obligatoire de la longueur

 Prévoir deux jeux de Friends jusqu'au n°2 et un n°3

 

L1 - 6c+ - 50m. Remonter les gradins faciles, difficilement protégeable, sur 20m (quelques blocs instables jalonnent votre parcours), en direction d'un dièdre

(3 spits). Seule longueur au rocher moyen

 

L2 - 7b - 40m. Premier pas bien marqué (6c+ environ). Sur le topo le pas est noté "expo", mais Yannick a su le protéger par un friend qui bouche malheureusement la seule prise de main... La suite déroule (6b environ), sur du caillou 4 étoiles qui se protège très bien. Un seul crux a noté au niveau du spit.

R2 inconfortable.

 

L3 - 7c+ - 40m. Je me lance dans la longueur crux avec une des punchlines à la Yannick :   "Courage vieille branche !"

Le départ, dans un mur vertical à petite prise, est vraiment dur, mais protégé par quatre spits (seule section de la voie que nous n'avons malheureusement pas su enchainer en second). La suite se passe exclusivement en terrain d'aventure, avec un plafond de 3 mètres venant vous bloquer la route. Heureusement un câblé laissé à demeure, vous aide à évoluer sur une bonne rampe qui le traverse (câblé béton, j'ai pris le plomb dessus...). 

Un pas de bloc à la sortie du plafond, en 7a+ obl environ, puis c'est partit pour 8 mètres d'escalade en 6b improtegeable (heureusement plus on monte plus c'est facile...). R3 est sur une enorme vire.

 

L4 - 7c - 30m - Longueur majeure, se déroulant sur d'incroyable "cannelure" bleuté. Un pas de bloc vraiment marqué pour quitter la vire (crux de la longueur pour moi), avec une suite plus technique sur prises plates et une fin bien résistante en fissures arrondies (3 spits et 1 piton).

L4 - 7b+ - 30m -  A mon sens, c'est la longueur la plus marquante de cette voie. Certes elle n'est "que" en 7b+, mais c'est ici que la cotation obligatoire est la plus marquée. D'autant qu'aucun spit ne viendra enrayer votre chute, ni vous aider pour vous indiquer l'itinéraire. Début en traversée à gauche facile pour remonter droit au dessus en direction de la vire. Ici, la "fuite en avant" est de mise, ce premier crux obligatoire est annoncée à 7a+. Je dirai qu'il vaut plutôt 6c+ mais il se fait 3/4 m au dessus des derniers coinceurs. Une large vire vous accueille pour vous remettre de cette turbulence, mais malheureusement pas pour longtemps... Au dessus, difficile de déterminer l'itinéraire à prendre. Partir plutôt à droite, droit dans le petit toit, 3m au dessus de la vire, où l'on peut enfin se protéger correctement. Se rétablir facilement puis buter sur le crux obligatoire en 7b de la longueur (et de la voie). Heureusement le dernier friends posé 2m en dessous est béton (oui oui, sur celui-ci aussi je suis tombé...). Le reste de la longueur est facile mais difficilement protégeable.

L5 - 6c - 35m - Partir complètement à droite sur le fil de l'arête plein gaz (départ du relai protégé par un magnifique knobs, puis par une bonne fissure à Friends) pour faire relai dans des gradins faciles.

L6 - 5 - 30m - Remonter au mieux jusqu'à la grosse vire à la moitié de la face.

 

De là deux options :

- Ou vous en avez pas eu assez, et vous pouvez monter au sommet par Enterre mon coeur.

- Ou bien vous avez eu votre dose, et vous pouvez prendre les rappels de cette même voie.

 

Dans tous les cas la descente se fait par une série de rappels aériens, dans Enterre mon coeur (Rappels rééquipés) .

Attention au 3ème rappel de la première partie de la face (après la vire), qui demande de penduler un peu, si vous ne souhaitez pas rester bloqué plein gaz...

Écrire commentaire

Commentaires: 0